Merci pour votre participation à cette enquête réalisée dans le cadre de l’étude 2018 État du système humanitaire menée par ALNAP, le réseau d’apprentissage actif pour la redevabilité et la performance dans l’action humanitaire. Il s’agit de la seule étude qui évalue régulièrement la performance générale et les progrès du système humanitaire international. Vos réponses serviront à rédiger des rapports qui seront lus par des responsables des politiques et des travailleurs des organisations humanitaires et des gouvernements.

Les réponses à toutes les questions doivent s’appliquer à une intervention humanitaire déterminée à laquelle vous participez actuellement ou à laquelle vous avez participé depuis janvier 2015.

L’enquête a été conduite trois fois, à l’occasion des rapports 2010, 2012 et 2015 État du système humanitaire. Nous sommes conscients que le langage de l’humanitaire et certains de ses termes ont évolué depuis la création de la première enquête en 2010. Toutefois, pour des besoins de cohérence et afin de faciliter les comparaisons, le langage original a été conservé.

Vos réponses resteront anonymes. Vous n’avez pas à indiquer le nom de votre organisation. Vos propos pourront être cités de manière anonyme dans le rapport.

* 1. Pays ou lieu d’affectation où vous vivez et travaillez actuellement ou avez travaillé depuis janvier 2015. [Veuillez noter que les réponses à toutes les questions ci-dessous doivent s’appliquer à ce cadre d’intervention spécifique.]

* 2. Comment définiriez-vous ce cadre d’intervention ?

* 3. Nom de votre organisation ou agence (facultatif)

* 4. Type d’organisation ou d’agence (obligatoire)

Veuillez donner aux questions ci-dessous une réponse qui s’applique à votre poste actuel ou à une intervention humanitaire déterminée à laquelle vous avez participé entre janvier 2015 et décembre 2017.

* 5. Dans quel domaine travaillez-vous essentiellement ? (Choisissez une seule réponse.)

* 7. Pensez-vous que les fonds disponibles sont suffisants pour l’intervention humanitaire dans le cadre de votre travail ?

* 8. S’il y a des obstacles à l’accès à toutes les populations dans le besoin, de quelle nature sont-ils ? (Choisissez une réponse) :

* 11. Dans l’ensemble, comment jugeriez-vous la qualité de l’évaluation des besoins humanitaires dans le cadre de votre travail ?

* 12. Dans l’ensemble, comment jugeriez-vous la qualité du suivi et de l’évaluation dans votre cadre d’intervention ?

* 13. Dans l’ensemble, dans quelle mesure les organisations humanitaires exploitent-elles les résultats du suivi, des évaluations et des recherches pertinentes pour améliorer les programmes dans votre cadre d’intervention ?

* 14. Dans l’ensemble, comment décririez-vous les qualifications, les compétences, les attitudes et l’expérience du personnel humanitaire chargé de la planification et de la mise en place efficaces des programmes dans votre cadre d’intervention ?

* 15. Dans l’ensemble, comment qualifieriez-vous la prise en charge des questions de sexe, d’âge et d’invalidité par les organisations humanitaires dans votre cadre d’intervention ?

* 16. Dans l’ensemble, dans votre cadre d’intervention, quelle est la performance des organisations humanitaires en matière de renseignements fournis aux bénéficiaires (destinataires) de l’aide et de possibilité pour ceux-ci de faire des réclamations ?

* 17. Dans l’ensemble, quel degré d’influence ou de contrôle les bénéficiaires de l’aide ont-ils sur les décisions importantes liées aux programmes humanitaires dans votre cadre d’intervention ?

* 18. Dans votre cadre d’intervention, le soutien au renforcement des capacités des acteurs locaux apporté par les organisations humanitaires et les bailleurs de fonds internationaux est :

* 19. Dans votre cadre d’intervention, comment évalueriez-vous la capacité des ONG locales à obtenir du financement direct des bailleurs de fonds internationaux ?

* 20. Dans votre cadre d’intervention, comment décririez-vous la participation des acteurs locaux aux mécanismes de coordination entre agences ?

* 21. Dans votre cadre d’intervention, quel est le principal défi (le cas échéant) face au traitement du clivage humanitaire/développement ?

* 23. Quel est votre avis concernant les exigences des mécanismes de coordination humanitaire dans votre cadre d’intervention (temps consacré à des réunions, obligations supplémentaires de déclaration, etc.) ?

Humanité : Les souffrances humaines doivent être soulagées en toutes circonstances. L’objectif de l’action humanitaire est de protéger la vie et la santé, et de garantir le respect des êtres humains.

Impartialité : L’action humanitaire doit être menée uniquement en fonction des besoins, en donnant la priorité aux situations de détresse les plus urgentes sans faire de distinction sur la base de la nationalité, de la race, du sexe, des croyances religieuses, de la classe ou des opinions politiques.

Neutralité : Les acteurs humanitaires doivent s’abstenir de prendre parti dans les hostilités et de s’engager dans des polémiques d’ordre politique, racial, religieux ou idéologique.

Indépendance : L’autonomie des objectifs humanitaires par rapport aux objectifs politiques, économiques, militaires ou autres qu’un acteur peut avoir dans les zones d’intervention humanitaire.

 

* 25. À en juger par votre expérience, dans quel domaine le système humanitaire s’est-il le plus amélioré ces deux dernières années ? (Choisissez une seule réponse.)

* 26. À votre avis, quel est le plus gros problème ou la déficience la plus grave qui fait obstacle à une intervention humanitaire efficace dans le cadre de votre travail ? (Choisissez une seule réponse.)

* 27. Pouvez-vous décrire une innovation particulière qui vous semble digne de mention dans n’importe quel aspect de l’aide humanitaire ?

* 28. Pour terminer, souhaitez-vous faire part d’autres réflexions concernant la performance de l’ensemble du système humanitaire tel que vous l’avez vécu dans votre cadre de travail ?

* 29. Si vous souhaitez un entretien personnel avec l’équipe de recherche sur ces questions, veuillez indiquer votre adresse électronique :

Merci !

Merci de bien vouloir faire circuler cette enquête parmi vos collègues, en particulier vos collaborateurs nationaux et locaux.

Veuillez utiliser le lien suivant : http://www.alnap.org/sohs-2018-survey

T