Questionnaire pour des agences gouvernementales et des groupes de la société civile dans les pays Af

On estime que 30 millions de personnes de la diaspora africaine vivent en dehors de leur pays d'origine et ensemble, renvoient chaque année environ 40 milliards de $ en transfert de fonds à leurs familles et communautés (IFAD, 2014). Outre le transfert de fonds, les Diasporas africaines sont engagées dans plusieurs projets de développement dans les pays d'origine. Certains de ces projets de développement ont atteint leurs objectifs, tandis que d'autres ont échoué. Il existe d'autres interventions autour du développement avec lesquelles la diaspora aurait pu s’engager, mais ne sait pas comment s’y prendre. De nombreuses fractions de la diaspora africaine en Europe ne peuvent s’engager de manière significative avec leurs pays d'origine après autant d’années, et certaines ont même acquis une nouvelle nationalité, parfois non reconnue par les gouvernements de ces pays. Au cours des dernières années, de nombreux pays africains ont accordé la double citoyenneté à leur diaspora, certains avec des restrictions ou conditions. Par exemple, dans de nombreux pays africains, les citoyens possédant une double nationalité ne peuvent pas exercer une fonction publique déterminée, participer à la vie politique ou voter aux élections.

ADEPT est un réseau d'Organisations de la Diaspora Africaine pour le Développement (ADDO) basées dans 28 Etats de l'UE, ainsi qu’en Norvège et en Suisse, qui sont engagées dans le développement africain. Le réseau sert de point de contact et de référence pour toute personne intéressée par les questions de développement et de migration africaines, et de politiques de développement plus largement. Le projet ADEPT est financé par la Commission européenne et la Direction du Développement et de la Coopération (DDC), et est mis en œuvre par la Fondation Africaine pour le Développement (AFFORD), une organisation de la diaspora pionnière basée au Royaume Uni, avec le soutien du Centre international pour le développement des politiques migratoires (CIDPM) à Vienne.

ADEPT a commandé cette recherche dans le cadre de son engagement plus large avec les parties prenantes dans les pays africains pour élaborer des politiques qui guideront son travail.

Le but de ce questionnaire est de déterminer d’une part quelles sont les actions et contributions spécifiques de développement dont les sociétés civiles et les gouvernements africains ont besoin de la part de la Diaspora africaine en Europe, et ce qu’ils désirent et attendent de la part de cette Diaspora. D’autre part, le but est d’aborder les interventions infructueuses de la Diaspora et les facteurs qui permettront à ces interventions d’être un succès du point de vue des parties prenantes dans les pays africains.

* 1. Nom de l’organisation ou agence gouvernementale.

* 2. Nom complet et fonction au sein du département ou de l’agence

* 3. Quel est votre pays d’origine

* 4. Votre gouvernement autorise-t-il la double nationalité ?

* 5. A. Où se situe la plus grande concentration de votre Diaspora ?

* 6. Avez-vous un ministère responsable de la Diaspora ?

* 7. Avez-vous une politique de la diaspora dans votre pays ?

* 8. Avez-vous des liens avec la Diaspora Africaine en Europe ?

* 9. Pensez-vous que la Diaspora Africaine en Europe a un rôle dans le développement de votre pays ?

* 10. Classifieriez-vous les interventions de la Diaspora comme des échecs ?

* 11. Veuillez indiquer quel est votre niveau d’accord ou de désaccord avec chacun des énoncés suivants en cochant la case correspondante.

  Pas du tout d’accord Pas d’accord Indécis Plutôt d’accord Tout à fait d’accord
a. La diaspora Africaine a un rôle dans le Financement des activités au niveau communautaire dans leur pays d'origine.
Les Pays d’origine devraient octroyer à leur diaspora des opportunités d’emplois tels que des rôles de consultant.
La diaspora Africaine devrait participer dans la politique de leur pays d’origine.
Les membres de la diaspora Africaine devraient s’engager en tant que formateurs/enseignants dans des universités dans leur pays d’origine, s’ils ont ces capacités et expériences.
La diaspora Africaine peut s’engager dans le commerce dans leur pays d’origine.
La diaspora Africaine devrait pouvoir influencer la politique dans leur pays d’origine.
La diaspora Africaine devrait pouvoir s’engager dans des activités de Renforcement des capacités dans leur pays d’origine.
La diaspora Africaine devrait être permis de s’engager dans des Investissements étrangers directs s’ils en ont les moyens.
La diaspora Africaine peut établir des liens entre leurs pays d’origine et l’Europe

* 12. D’autres commentaires?

* 13. Veuillez fournir votre adresse e-mail ci-dessous si vous désirez recevoir le rapport de l'enquête.

Merci d’avoir pris le temps de répondre a ce questionnaire.

T